sogeres limiter sucre dans desserts
03Mar

Comment limiter le sucre dans vos desserts ?

Les sucres sont essentiels dans notre alimentation car ils apportent de l’énergie et régulent notre humeur. Mais consommé en excès, le sucre peut devenir nocif (maladies cardiovasculaires, augmentation de la glycémie et des réactions inflammatoires). Beaucoup de sucres sont présents dans nos aliments, qu’ils soient ajoutés ou naturels. Mais il existe des astuces pour désucrer nos repas.

Tout d’abord, l’ajout de sucre dans les yaourts et entremets permet d’atténuer l’acidité du produit ou de le rendre moins fade. Le meilleur moyen de sucrer un yaourt sans ajouter de sucre est de le mélanger à un fruit coupé en morceaux. Il est également possible d’y ajouter une seule cuillère à café de cassonade ou de sucre complet de canne, riche en vitamines et minéraux. Pour les entremets, vous pouvez remplacer le sucre par une cuillère à soupe de coulis de fruit sucré ou bien les saupoudrer d’épices (cannelle, vanille).

Pour désucrer un gâteau, il suffit de diviser la quantité de sucre indiquée par deux. Si vous y ajouter du chocolat, choisissez un chocolat pâtissier et n’y ajoutez pas de sucre (même conseil pour les mousses au chocolat). Quant aux tartes à base de fruits, nul besoin d’ajouter de sucre. La pâte à tarte ajoutée à des fruits de saison mûrs suffisent, car naturellement gorgés de sucre.

La consommation de glaces doit rester occasionnelle. Le meilleur moyen de manger une glace peu sucrée est de la faire soi-même. La préparation de sorbets ne nécessite pas forcément de sucre ajouté.

Apprendre à désucrer ses desserts, c’est se protéger des méfaits du sucre. Cela peut surprendre au départ, mais le palais s’y habitue très vite et cela permet de découvrir ou de redécouvrir de nouvelles saveurs auparavant masquées par les sucres ajoutés.

Laissez un commentaire

Les informations que vous renseignez dans cette zone de texte doivent être pertinentes au regard du contexte et ne doivent pas comporter d’appréciations subjectives et jamais excessives ou insultantes, ni faire apparaître, directement ou indirectement, toute donnée considérée comme sensible (origine raciale ou ethnique, opinions politiques, philosophiques ou religieuses, appartenance syndicale, données relatives à la santé ou à la vie sexuelle, infractions, condamnations, mesure de sûreté)